Difficultés d’apprentissage

Titre de l'article

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Récemment, une conversation avec Suzanne Poulin-Day au sujet des enfants ayant des besoins particuliers a fait ressortir certains points importants. 

Suzanne est neuropsychologue et plusieurs familles font appel à ses services pour le dépistage et le suivi d’enfants ayant des difficultés d’apprentissage. Suzanne ne tient pas nécessairement à augmenter sa clientèle puisqu’elle est déjà bien occupée, mais elle souhaite nous informer de situations assez récurrentes qu’elle a observées.

Certains parents attendent que quelqu’un d’autre fasse la remarque que leur enfant a des difficultés avant de rechercher les moyens pour y remédier. Il peut arriver que les parents affirment ne pas avoir assez d’argent pour ce genre de service ; par contre, ils dépensent volontiers pour des alternatives qui ne seraient pas considérées par des spécialistes comme étant aussi efficaces. Il y a aussi parfois l’absence de conviction qui produit chez les parents un manque de persévérance dans l’application des suggestions proposées, ou encore un manque de connaissances qui fait que les parents se sentent incapables d’aider leur enfant. Les parents peuvent nier l’existence d’un problème. Souvent, la dyslexie et les troubles de l’attention sont héréditaires, ce qui peut expliquer de telles réactions. Les parents se disent alors que leur enfant s’en sortira, tout comme eux ont réussi à faire leur chemin dans la vie. Certains parents reviennent en consultation deux ou trois ans plus tard en disant : « Maintenant, je comprends…  » Néanmoins, trois ans viennent de s’écouler où on aurait pu faire cheminer l’enfant.

Il est certain que d’avoir recours à des services spécialisés peut être coûteux. À l’ACPEQ, nous suggérons d’abord aux parents ayant des enfants en difficulté, de faire évaluer leur enfant par   un(e) orthopédagogue au privé. Cette étape, moins dispendieuse, permet un premier dépistage, et les parents sont alors plus en mesure de recourir au service spécialisé approprié. Parfois, un suivi avec l’orthopédagogue peut être suffisant. Selon les régions, nous pouvons vous référer à un(e) tel(le) spécialiste.

Veuillez nous informer si vous connaissez des orthopédagogues qui sont ouverts à l’école-maison et intéressés à offrir leurs services.

Vous voudrez aussi jeter un coup d’œil au site  www.wisechoiceeducationalservices.com  pour connaître les services offerts par Suzanne Poulin-Day. Il y a une section française au site avec des informations pertinentes.

Voir aussi :

Bénévoles recherchés

ACPEQ
J'y crois! Je m'implique!

L’ACPEQ est composée de bénévoles dévoués qui contribuent généreusement de leur temps et de leurs talents.

L’implication d’un plus grand nombre de familles au sein de l’ACPEQ fait une différence pour nous permettre d’offrir des services supplémentaires qui supportent nos activités, améliorent le soutien aux membres, et créent une ambiance accueillante dans notre association. Cette implication est particulièrement opportune pour aider à influencer le résultat de la prochaine génération de pratiques dans le domaine de l’enseignement à la maison. Soyez avant-gardistes, soyez bénévoles pour l’ACPEQ.

Partager:

Articles récents

Groupe de soutien en ligne

Les groupes de soutien en ligne de l’ACPEQ existent afin de permettre à tous nos membres d’avoir accès à un groupe de soutien. Il existe actuellement un groupe francophone et un groupe anglophone. 

Il n’y a pas de groupe de soutien dans votre région ? La situation de pandémie vous empêche d’en intégrer un ? Votre horaire quotidien est trop chargé, et vous n’êtes pas en mesure de vous déplacer pour participer à des activités ? Alors ces groupes sont pensés pour vous ! 

Groupe de prière de l’ACPEQ

À plusieurs reprises la Parole, nous invite à prier.

Par la prière, nous pouvons nous placer devant le trône de grâce de notre Dieu pour lui faire part de notre reconnaissance et de notre amour pour Lui.
Par la prière, nous Lui partageons nos soucis et nos questionnements.
Par la prière, nous acceptons de remettre à Dieu les choses trop grandes pour nous. Nous Lui remettons nos fardeaux et acceptons de Lui faire confiance.
Par la prière, nous développons notre relation avec Dieu, mais également les uns avec les autres, nous supportant dans nos besoins.

Invité du mois

Enseignement des notions académiques, sorties éducatives, tâches, repas, gestion du temps, etc. Toutes ces choses font partie de notre quotidien de parents éducateurs.  Dans la pleine mesure de nos moyens, nous mettons tout en œuvre pour leur permettre de devenir autonomes et responsables afin de leur assurer le meilleur avenir possible. Toutefois, en tant que parents éducateurs chrétiens, nous souhaitons quelque chose de plus pour eux.

Nous écrire